En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et nos conditions générales.

Blog Lifestyle d'une Parisienne à Genève

chocolat Pascoët
une parisienne à Genève

Rencontre avec Philippe Pascoët, artisan chocolatier passionné

Breton d’origine, Philippe Pascoët est arrivé en Suisse en 1988 pour mieux connaître le métier.
Il débute en 2000 en prenant le parti du chocolat noir dans un pays où le chocolat au lait est sacré ! Le temps lui donnera raison, aujourd’hui la tendance s’est inversée, de 30% la demande de chocolat noir est passée à 60%.
Les gens veulent manger moins sucré et les vertus du cacao super aliment sont aujourd’hui largement plébiscitées.

Philippe Pascoët

Philippe Pascoët dans son atelier

Philippe Pascoët travaille le chocolat comme un chef cuisinier et propose de nouvelles interprétations subtiles comme ses chocolats à base de fruits (son préféré le fruit de la passion) ou d’infusion d’épices et herbes aromatiques (safran, lavande, thym, absinthe…).
De la tablette grand cru Maracaibo, au chocolat en vrac pointe de sel de Guérande et poivre Tilfda, au coffret à composer soi-même, vous trouverez chez Pascoët de quoi satisfaire toutes vos envies de chocolat !
Philippe Pascoët se fournit en majorité chez Felchlin qui propose les variétés de cacao les plus nobles dont le « Maracaibo Clasificado 65% » qui a reçu la médaille d’or du meilleur chocolat au monde en 2004. « Des fournisseurs à taille humaine pour respecter une éthique et une traçabilité autour de la filière. » Son cacao préféré celui d’Amérique du sud pour ses notes aromatiques fruitées.
Son rêve : pouvoir travailler la fève de cacao jusqu’au produit fini.

Pour ceux et celles qui sont en manque d’idée cadeau, du bon chocolat fera toujours plaisir.
Où trouver ces délicieux chocolats :
2 boutiques à Genève (12 rue Saint Joseph à Carouge , Passage des Lyons -1204 Genève) et bientôt une troisième…
Toutes les infos sur www.philippe-pascoet.ch

À déguster sans modération !

Le colibri remercie Philippe Pascoët pour cette rencontre autour du cholocat.

Recevoir la newsletter