via marina grandeMarina Grande
partir

Capri dans l’oeil du colibri : belles balades et bonnes adresses

Le colibri a découvert Capri en automne, loin de la foule touristique. Il fait un peu moins chaud et les températures sont propices à de belles balades. Dans cet article, les jolies balades et les bonnes adresses du colibri pour découvrir Capri en prenant son temps.

Du côté du village de Capri :
On sirote un café sur la piazzetta, véritable centre névralgique de l’île puis on se perd dans les ruelles vers les jardins Auguste et ses jolies vues à pic sur les Faraglioni et la via Krupp depuis le belvedere Cannone. (20 mn depuis Piazza Umberto).

On reprend son chemin vers la chartreuse San Giacomo toute proche que l’on peut visiter. On se dirige ensuite vers la via Tragara, route panoramique qui vous mènera au belvédère du même nom.

Si vous avez du temps et envie de marcher, vous pouvez continuer dans cette direction sur la via Piazzolungo vers la villa Malaparte (là où fut tourné Le Mépris de Jean-Luc Godart) et vous arriverez à la trattoria Il Grotelle après avoir dépassé les Faraglioni (attention, petite montée en fin de balade). Très bel endroit pour déjeuner (voir plus bas dans l’article). Vous pourrez ensuite jeter un œil  à l’Arco Naturale et revenir vers Capri par la via Matermania.

vers Anacapri

vers Anacapri

De l’autre côté de l’île Anacapri :
Pour y accéder, prendre le petit bus depuis Marina Grande ou Capri, paysages à couper le souffle et sensations fortes sur la petite route qui monte en lacets, toute une expérience !

De là une visite à la Villa San Michele s’impose, havre de paix, situation exceptionnelle, jardin parfumé au calme et en à-pic sur la mer, un lieu propice à la méditation hors saison. Un petit café dans le jardin du parc permet une halte agréable en fin de visite.
La Villa San Michele fut construite autour d’une petite chapelle consacrée à Saint Michel par un jeune médecin suédois Axel Munthe en 1880. En s’installant dans cette villa toute blanche, il y partagea sa passion de la musique, et de la nature avec la reine Victoria de Suède qui venait souvent y séjourner.

On se balade dans le village et on découvre au détour des rues la casa Rossa, la piazza San Nicola et l’église San Michele avec son étonnant pavage reproduisant des scènes du Paradis Terrestre réalisé par Leonardo Chiaiese.

 

On peut ensuite aller déjeuner chez Da Gelsomina vers Migliera ou vers Il Riccio du côté de la Grotta Azzura (voir plus bas).

Il faudra bien sûr prendre le temps de flâner à Marina Grande, le port avec ses jolies maisons colorées et ses embarcations de pêche.

Marina Grande Capri

Marina Grande

Le colibri n’a pas tout vu, car contrairement à ce que l’on peut penser, cette petite île recèle beaucoup de trésors, panoramas incroyables, une histoire riche à découvrir, des lieux archéologiques, de nombreuses balades à faire…

Les belles adresses du colibri :

terrasse hotel JK place

Hotel JK place – terrasse

Où séjourner :
JK place Capri, très bel hôtel établi dans ancienne villa privée du 19ème siècle, et magnifiquement décoré. De petite taille, on s’y sent comme à la maison.
Très bien situé via Marina Grande, juste assez loin de l’animation du port, il donne sur la mer face au Vésuve.
Renseignements pratiques sur l’hotel : www.jkcapri.com

Où diner :
Da Paolino, sur la route qui monte de Marina grande, magnifique terrasse sous des citronniers centenaires.

Où déjeuner :
Vers Capri, trattoria Le Grotelle via arco Naturale 13. On déjeune perché au-dessus des falaises avec vue plongeante sur la mer. Il faut compter une balade de 45 mn, très agréable pour y aller (voir plus haut dans l’article). On peut aller et revenir par deux chemins différents avec de superbes panoramas. Environ 45 €

Vers Anacapri  :  Da Gelsomina, cuisine locale tip-top et petite balade du resto jusqu’à un super point de vue sur les Faraglioni.
Autre lieu incontournable Il Riccio au niveau de la Grotta Azzura, très bonne table, depuis laquelle on peut accéder à la fameuse grotte bleue, sans avoir à prendre les bateaux touristiques qui vous y conduisent depuis Marina Grande.  Aller voir la grotte avant le déjeuner. Environ 95 €

Autre lieu culte, La Fontelina, c’est fermé hors saison. Hot spot en saison avec une vue imprenable  sur le dernier Faraglioni. Un chemin unique pour descendre et remonter qui serpente dans la végétation.

Que rapporter : du parfum de chez Carthusia, le Parfumeur de Capri qui a obtenu l’autorisation  d’utiliser la formule découverte par les moines de la chartreuse San Giacomo voisine. Les parfumeries ont un abord très touristique mais les senteurs proposées sont enivrantes et fabriquées artisanalement. Ma préférée : essence of the parc (voir l’article du colibri sur les essences printanières).
Passer aussi par la librairie des éditions familiales La Conchiglia, à côté de la piazetta. Vous y trouverez toutes les images, légendes, de cette île mythique.
Ou encore, des citrons, un pantalon capri, des sandales artisanales faites sur mesure (via Camerelle, 3 www.canfora.com)…

Info pratiques :
De nombreuses autres adresses sur le site www.capritourism.com , plan à télécharger, adresses et téléphone des restaurants cités dans l’article. le site est très bien fait, fonctionnel. Il repertorie également tous les monuments, musées..vous cliquez sur l’information ou l’adresse qui vous intéresse et vous obtenez tous les détails.

limoni citron de capri

Recevoir d'autres nouvelles du colibry : s'inscrire à la newsletter

Recevoir la newsletter