En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et nos conditions générales.

Blog Lifestyle d'une Parisienne à Genève

la-magie-du-rangement-marie-kondo-livre
se faire du bien

Home Detox ou la magie du rangement : les grands principes de Marie Kondo

J’ai lu le livre de Marie Kondo lors de sa sortie en 2015 et j’ai appliqué sa méthode avec succès et bonheur. En effet, les grands principes de cette magicienne du rangement font également office de détox mentale. Et c’est vrai qu’avec une maison rangée et désencombrée vous vous sentez plus légère et plus libre ! À l’approche du printemps, Le Colibry a pensé que ce serait bien de vous livrer quelques-uns de ses conseils de rangement super-pratiques.

Comment ranger selon la méthode KonMari ?

Tout démarre par une prise de conscience et une envie de faire. La méthode de rangement de Marie Kondo est révolutionnaire, précise et radicale et son succès est conditionné à 90% par l’état d’esprit. Son livre fournit également des astuces de rangement pour gagner de la place,  une méthode pour s’organiser dans son processus de rangement tout en répondant à la question sous-jacente : pourquoi ranger est-il bon pour la santé ?

Et n’essayez pas de ranger toute votre maison en une seule fois, vous risquez de subir l’effet rebond. Comme pour les régimes, il peut se produire une amélioration à court terme, mais qui ne dure jamais très longtemps…

Principe fondamental : ne pas se contenter de ranger et apprendre à jeter.

« Ranger est un acte physique : décidez de jeter ou non quelque chose et décidez où le mettre si vous le gardez. »  On commence donc par jeter les choses dont on ne veut plus… en suivant quelques règles.

methode de rangement Marie Kondo

Règle n° 1 : ne gardez que les choses qui vous touchent. Sautez le pas et jetez/donnez tout le reste.

Quel critère utiliser pour décider quoi jeter ?  C’est très facile de se débarrasser des choses quand la raison pour le faire saute aux yeux : objet cassé, vêtement passé de mode… oui mais pour tous les autres ? Certains vous diront « jetez tout ce que vous n’avez pas utilisé depuis 1 an… » mais en réalité : « la règle d’or c’est de prendre chaque objet dans sa main et se demander : est-ce que cet objet me met en joie ? Si la réponse est « oui », gardez sinon, jetez-le (ou donnez-le s’il est en bon état).

Les autres questions à vous poser si vous n’êtes pas convaincus :
« Êtes-vous heureux de porter des vêtements qui ne vous procurent aucun plaisir ? »
« Est-ce que cela vous fait plaisir d’être entouré de piles de livres que vous n’avez pas lus et qui ne sont pas chers à votre cœur ? »…

Règle n° 2 : Trier par catégorie d’objets et non par pièce (de votre logement).

Dans quel ordre faire le tri ? La séquence idéale de rangement de Marie Kondo : vêtements, puis livres, papiers, objets divers (komono) et enfin objets à haute valeur sentimentale comme les photos et les souvenirs. La règle d’or : ne laissez pas votre famille intervenir dans votre tri et ne demandez pas conseil. Ce sont vos objets, c’est à vous de prendre la décision. Ranger seul et dans le calme.

Que faire quand vous ne parvenez pas à vous débarrasser d’un objet ? Posez-vous quelques questions : quand avez-vous acquis l’objet ? quelle importance avait-il à l’époque ? Réévaluez son rôle aujourd’hui.
« The space in which we live should be for the person we are becoming now, not for the personwe were in the past.  » Marie Kondo
Enfin, pouvez-vous honnêtement dire que vous chérissez un objet enfoui si profondément dans votre placard que vous en aviez même oublié son existence ?

Comment faire le tri ?  Marie Kondo recommande de placer sur le sol tous les objets d’une même catégorie en s’assurant de bien faire le tour de tous les placards et toutes les pièces.

Le tri des vêtements : on rassemble tous ses vêtements dans un même endroit. Ensuite on s’apercevra peut-être que l’on a 4 pullovers noirs, 12 jeans, 6 tee-shirts blancs… L’objectif est d’identifier immédiatement tous les vêtements dont on n’a plus envie, en plus de ceux qui sont usés, troués… et de s’en séparer.
On se débarrasse aussi de tous ses réflexes de fourmi…. Quand il y a hésitation, prendre le vêtement dans sa main et se demander s’il nous met en joie ?  Si la réponse est oui on le garde, sinon, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Si la réponse est « je peux en avoir besoin pour… », « le jour où j’aurai perdu du poids…, ça peut servir à… », passez directement par la case séparation !

Par exemple pour le tri des vêtements hors saison : la bonne question à se poser est : est-ce que je souhaiterais porter ce vêtement immédiatement si la température changeait subitement ? et bien pas nécessairement, dans ce cas, séparation.
Une tentation à esquiver : ne pas conserver les vêtements que vous ne souhaitez plus porter en vêtements d’intérieur… cela ne fait que retarder la décision de vous en séparer…

La sélection des livres
Même procédé : on empile tous ses livres au même endroit et on les prend un par un en se demandant si on souhaite le garder ou non. En général, on lit pour l’expérience que la lecture nous procure…
Pour les livres toujours pas lus, et pour toutes celles qui se disent  » je le lirai peut-être un jour… j’aurais peut-être envie de le relire… » Marie Kondo est radicale « un de ces jours » signifie « jamais ».

…Et ainsi de suite pour les autres catégories

Le cas particulier du « komono » : le komono rassemble tous les petits objets qui ne rentrent pas dans les catégories principales : accessoires, bibelots, gadgets, ustensiles de cuisine…
Faites-en l’inventaire et gardez seulement les choses juste parce que vous les aimez et non « juste au cas où ».

L’exemple des échantillons de produits cosmétiques gardés pour les voyages : combien d’entre vous utilisent leurs échantillons produits pour les voyages ? De nombreuses personnes gardent une collection d’échantillons de produits en sommeil pour leurs futurs voyages mais ne les emportent jamais le moment venu. Bon à savoir également : un produit cosmétique a une durée de vie limitée entre 6 mois et un an…

Les objets les plus difficiles à trier :  les photos, les souvenirs de ses enfants, ce qui appartient à votre enfance…
Pour tous ces objets, le procédé est le même : gardez les photos qui font monter des émotions en vous, de l’enthousiasme, de la joie… Marie Kondo est formelle : « Ce ne sont pas nos souvenirs que nous devons chérir mais la personne que nous sommes devenus grâce à ses expériences passées. » 

Règle numéro 3 : apprendre à ranger

Ranger ses affaires, c’est également mettre de l’ordre dans son passé. C’est comme reprendre sa vie à zéro et régler ses comptes afin de pouvoir aller de l’avant.

Comment bien ranger ?
La règle d’or : désigner une place pour chaque objet et toujours remettre les objets là où ils doivent se trouver.  Vous verrez, conserver un intérieur rangé deviendra vite une seconde nature.

Concernant les vêtements : très important, l’art du pliage.
La clé : ranger les choses debout plutôt qu’à plat et organiser le contenu de ses tiroirs et placards afin de pouvoir visualiser en un coup d’œil l’ensemble de son contenu.

Parfait pour la lingerie, et les chaussettes en particulier.
« Les chaussettes se plient comme des makis… on pose les deux chaussettes à plat l’une sur l’autre et on les replie en deux trois ou quatre en fonction de la hauteur de la chaussette et les entreposer debout dans le tiroir. » Génial !
Vous constaterez rapidement qu’ouvrir un placard ou un tiroir bien rangé vous met de bonne humeur. Le temps que vous aurez passé à bien ranger sera du temps gagné pour l’avenir.

Comment ranger et ordonner une penderie ou un dressing ? La règle d’or consiste à ranger les vêtements par catégorie :  une section top, une section veste, une section jupe, une section robe… et à ordonner les pièces des plus lourdes et longues aux pièces les plus légères et courtes (manteaux, robes, vestes, pantalons, jupes et chemises…) le principe est à refaire aussi au sein de chaque catégorie.
La réorganisation de votre garde-robe ne prendra pas beaucoup de temps à condition que vous ayez d’abord fait le tri ! Un bon moyen aussi de vérifier si on manque de certains basiques.

Les ultimes conseils de rangement par Marie Kondo :

« Ne craignez pas de trop jeter. À un moment, vous saurez quel est le volume idéal. »
« Laissez-vous guider par votre intuition et vos sentiments.  Et dites-vous bien que le rangement du présent est un gain de temps pour l’avenir. »

Renseignements : www.konmari.com
Où trouver le livre ?  www.fnac.com
Une parisienne à Genève : si la tâche vous semble compliquée et trop lourde à gérer, Eliette et Marieke Staub peuvent vous aider. Elles ont fondé Clarity, une offre de conseils en désencombrement selon la méthode de Marie Kondo. www.clarityhomedetox.ch

Et pour vous aider dans cette tâche on se répète  comme mantra  : « Je range, donc je suis. » Psys et coachs sont formels : le rangement aide à se recentrer sur soi et à mieux  vivre dans  le présent !

 

Recevoir la newsletter