lire

Romans pour voyager dans les îles sans bouger de chez soi

Pour prolonger l’été dans sa tête et voyager dans le temps, le colibri vous conseille deux romans historiques : Le tour du monde du roi zibeline – Jean-Christophe Rufin et Voyageur sous les étoiles – Alex Capus. Deux fabuleux récits de voyages pour maintenir un petit air de vacances autour de soi.

Le tour du monde du roi zibeline – Jean-Christophe Rufin

Ce récit vous emmènera dans un long périple de l’Europe centrale, à Madagascar en passant par la Sibérie puis la Chine. Jean-Christophe Rufin raconte dans son dernier roman l’épopée authentique d’un jeune noble, Auguste Benjowski, contemporain de Voltaire qui après de nombreuses aventures va se retrouver roi de Madagascar. Sous la plume de l’auteur, Auguste et sa femme Aphanasie racontent leurs péripéties, leur rencontre et leur destinée à un Benjamin Franklin attentif et charmé par leur histoire. Intéressant et captivant.

Ce qu’en dit la critique :
« Une aventure enthousiasmante, quelque part entre Barry Lyndon et Paul et Virginie, dans un siècle des Lumières où les civilisations se rencontrent sans encore se haïr. « L’entreprise coloniale commençait seulement, l’Amérique venait de déclarer son indépendance, il y avait encore un rêve de liberté. La régression sera considérable au XIXe siècle. » L’Express 
«Un tour de charme…Une lecture aussi enthousiasmante que jubilatoire!» Alice Ferney, Le Figaro littéraire

À propos de l’auteur : on ne présente plus Jean-Christophe Rufin, académicien et auréolé de plusieurs prix dont le prix Goncourt en 2001 pour son roman Rouge Brésil.
En savoir plus sur le livre : extraits et critiques

Voyageur sous les étoiles – Alex Capus

Ce roman raconte la vie de l’écrivain Robert Louis Stevenson, explorateur, voyageur et grand rêveur. Comme un reporter, Alex Capus, enquête sur la vie de Stevenson, lui-même à la recherche de « l’île au trésor ». Il retrace son chemin jusqu’aux îles Samoa où il séjourna dans les dernières années de son existence. La force du récit réside dans l’alliance du style littéraire et du reportage basé sur des recherches historiques approfondies.
Passionnant et enchanteur dès le titre et la jolie couverture des éditions Actes Sud.

Le mot de l’auteur :
« Je suis assis à l’autre bout du monde, aux Samoa, devant l’hôtel Outrigger qui surplombe Apia. Je suis ici pour prouver que « l’île au trésor » de Robert Louis Stevenson existe bel et bien, et qu’elle ne se trouve pas du tout là où des cohortes de chercheurs de trésors l’ont cherchée au fil des générations – et que si Louis a passé aux Samoa les cinq dernières années de sa vie, c’est uniquement parce qu’il était, lui aussi, l’un des chercheurs de trésor. »

Extrait :
« La légende évoquée au début, si souvent reprise, dit que Robert Louis Stevenson aurait engagé la conversation dans un endroit appelé Harry White’s Bar avec un loup de mer répondant au nom de Peg Leg (c’est-à-dire : Jambe de Bois) Benton, aveugle d’un œil. Ce Benton aurait parlé au jeune écrivain de cette île, la plus fameuse des îles au trésor, sur laquelle des générations de pirates avaient prétendument enfoui leurs trésors. Cette île s’appelle l’île Cocos et se situe dans l’océan Pacifique à quatre mille kilomètres au sud-est de San Francisco, non loin du Costa Rica. »

Bon voyage !

Si vous souhaitez recevoir d'autres nouvelles du colibry : s'inscrire à la newsletter

Recevoir la newsletter