lire

Summer de Monica Sabolo : Suspens et Poésie au bord du Lac Léman

J’ai adoré ce roman qui se passe à Genève, au bord du Lac Léman. Et je viens d’entendre ce matin à la radio qu’il figurait dans la liste des finalistes pour le Prix Goncourt des Lycéens. De bon augure quand on a lu les précédents romans couronnés par ce prix. Un roman intense, poétique et troublant. À lire absolument.

Le pitch :

Summer, 19 ans disparaît lors d’un pique-nique estival au bord du Lac Léman. C’est un peu comme si le lac l’avait avalé. Benjamin son frère, un adolescent tourmenté, puis drogué, rêve de sa sœur disparue sous la forme d’une sirène aquatique, perdue entre deux eaux. Vingt-quatre ans plus tard, Benjamin se souvient et cherche à trouver la réponse à la question qui le mine depuis si longtemps : Summer est-elle vivante ou morte ? On suit alors Benjamin pas à pas dans sa quête et ses souvenirs où s’entrecroisent ses parents, la vie dans la belle propriété au bord du Lac, les amis… On remonte avec lui le fil du passé pour trouver la réponse au présent.

Pourquoi j’ai adoré Summer de Monica Sabolo ?

Pour l’écriture : celle de Monica Sabolo est gracieuse, intense et poétique. Elle donne à ce drame une légèreté et une lumière que vous n’oublierez pas.

Pour le mélange des thèmes abordés : les secrets de famille, la fragilité de l’adolescence, le suspens d’un thriller et la puissance de la nature.

Pour les personnages, en particulier le Lac Léman traité dans le roman comme un personnage à part entière : parfois lumineux, balnéaire et frivole, parfois mystérieux, profond et angoissant. La représentation d’une nature forte et toute puissante.

Pour la vision de Genève : « une ville très lisse, très conventionnelle, ville de banques où chaque chose semble à sa place…et son lac, la face cachée de la ville », qui lui apporte toute sa singularité et sa beauté. Tellement juste !

Summer – Extraits choisis :

« …Vous savez, chaque été, c’est pareil, des gens disparaissent. C’est une période où les gens font des choses insensées. Ils ont envie de liberté, de partir en vacances, de tout oublier, enfin, Dieu sait ce qui leur passe par la tête. On les cherche, la famille n’a aucune nouvelle, silence radio. Et puis à la rentrée, la plupart réapparaissent, ils rentrent chez eux comme des fleurs.

Comme des fleurs.
La plupart.
Mais pas tous. »

(…)

« Sous l’eau. Un doux remous, dans les profondeurs.
Summer est là. Elle porte une chemise de nuit bleue, qui vole autour d’elle comme des ailes, ou des nageoires, les ondulations souples d’une raie. Au-dessus de sa tête, loin, très loin, le mouvement de la surface qui tangue. Un roulis de lumière. »

Écouter ce qu’en dit l’auteur : Monica Sabolo au sujet de Summer

Si vous avez aimé Summer de Monica Sabolo : à lire également du même auteur Crans-Montana, Grand Prix de la Société des Gens de Lettres en 2015 et Tout cela n’a rien à voir avec moi, Prix de Flore en 2013.

En savoir plus sur le roman : www.editions-jclattes.fr

D’autres idées de lecture : la liste des romans préférés du Colibry

Recevoir d'autres nouvelles du colibry : s'inscrire à la newsletter

Recevoir la newsletter